LES DEBOUCHES

Le métier de prothésiste ongulaire offre de nombreux débouchés.

Dans le secteur de la beauté, le métier de prothésiste ongulaire est l’un de ceux qui fait le plus appel au sens artistique et à la créativité.

Réaliser la pose de faux ongles demande la parfaite maîtrise d’un savoir-faire technique.

Le/la prothésiste ongulaire est aussi un/une professionnelle du stylisme : en fonction du profil de sa cliente, elle saura imaginer et proposer les vernis, les décorations ou les motifs les mieux adaptés.

Le plus courant est d’exercer en institut, soit en tant que salarié, soit en ouvrant son propre institut. Cette activité est aussi pratiquée dans :

  • Des salons d’esthétique
  • Des salons de coiffure
  • Des centres de bien-être ou remise en forme qui proposent des soins en onglerie
  • Des magasins spécialisés dans la beauté ou possédant un rayon parapharmacie
  • Dans les très en vogue bars à ongles ou “bars à beauté”.

Enfin le/la prothésiste ongulaire peut également exercer à domicile, au sien comme à celui de ses clients, en optant pour le régime de l’auto-entreprise

Les commentaires sont clos.